Ohayo Minna !

A l’heure où vous lisez ces lignes, je suis à Tokyo depuis déjà quelques jours (mars 2018) mais comme j’ai écrit cet article avant mon départ, je manifeste mes impressions plutôt en ce moment sur Instagram.
Après avoir partagé le fruit de mes réflexions sur comment optimiser la préparation de ses bagages dans cet article, voici le deuxième article de la série sur mon voyage Japon.

Choisir son itinéraire n’est pas chose facile car même sur une période d’un mois, on ne peut pas tout voir et il y a des choix à faire, voici donc quelques astuces pour savoir par quel bout prendre cette question.

1- Choisir les villes et les excursions au Japon

Pour notre premier voyage, nous avons souhaité voir les incontournables Tokyo et Kyoto, c’est donc tout naturellement que nous avons choisi d’atterrir à Tokyo. Mais il est tout à fait possible d’envisager d’atterrir à Osaka puis de remonter le pays (les billets sont parfois moins cher à destination d’Osaka, ca vaut le coup de comparer ! )


En ce qui nous concerne, nous avons choisi de faire une boucle Tokyo -> Kyoto -> Osaka -> Tokyo (sans compter les excursions dans les villes voisines que je détaillerai plus tard).

En partant de là, nous avons ensuite approfondis nos recherches sur les excursions à faire autour de ses villes, puis regarder de plus près les quartiers.

Au fur et à mesure de mes lectures de blogs, guides et vidéos youtube sur le sujet, j’ai pris des notes des lieux que je voulais visiter puis je les ai ajouter sur mymaps. Au fur et à mesure, des groupes de lieux se forment et ca permet de localiser l’emplacement des pieds à terre.

L’idée est bien d’avoir un point de chute et de graviter autour en train. Cela permet de profiter des soirées dans un quartier animé et de se déplacer facilement grâce aux transports en commun. Cela permet également de ne pas avoir trop déplacer les bagages.

Su un mois de voyage, il est important d’optimiser la logistique et c’est encore plus vrai en fin de séjour. Si l’organisation des hébergements est important, il existe aussi des solutions pour gérer les bagages comme les Coin Lockers et le takkyubin, un service de transfert de bagages très efficace et rapide.

2- Choisir son hébergement au Japon

Concernant le choix de l’hébergement, en fonction de vos préférences et de votre budget, plusieurs choix s’offrent à vous : Hotel, Auberge de jeunesse, Ryokan, Hotel capsule…

Je vous prépare un article avec les hébergements préférés prochainement !

Comme expliqué plus haut, je choisis en fonction des quartiers, grâces à maps, j’ai crée des pôles pour pouvoir optimiser mes déplacements et profiter de chaque quartier et m’imprégner des différentes ambiances.

Mon astuce : Une fois que l’on a indiqué sur les cartes nos lieux d’intérêt, on se rend vite compte que des paquets se forme.
Nous avons fait ce choix de prendre des hébergements dans chaque « paquet ».

Côté budget, il y a de tout. On peut débrouiller avec 25€ par nuit dans des auberges de jeunesse ou des hotels capsule. Avoir des chambres individuelles autour de 50€, souvent avec des salles de bain partagé. Mais sur Tokyo, pour un hôtel sympas avec un minimum de prestations, à savoir, salle de bain privative, bain/onsen, un emplacement sympas, comptez environ 100€/nuit.

Je dois vous conseiller de garder un budget pour expérimenter au moins une nuit dans un ryokan traditionnel. L’expérience est si inoubliable, que ca en vaut vraiment le coup.

Vous pourrez dormir dans ce type de chambre et déguster un petit déjeuner traditionnel composé d’une soupe miso, de poisson, de riz…. et the cherry on the cake, l’accès au bain privé !

3- Optimiser les déplacements au Japon

Se déplacer en métro: commander une carte Suica ou Pasmo, indispensable au Japon

Je suis team Suica parce qu’il y a petit pingouin mignon dessus 😀 c’est un critère de choix comme un autre !

Il s’agit de la carte de métro, utilisable dans tous les pays. Cette carte prépayée fonctionne comme une porte feuille électronique et permet de payer le juste prix de chaque trajet en la badgeant à l’entrée et à la sortie.

Cette carte permet aussi de faire des achats aux distributeurs et dans les épiceries. C’est une carte indispensable pour tout séjour au Japon. Vous pouvez commander ces cartes à l’avance, sur Internet.

Carte Suica, indispensable pour voyager au Japon

Se déplacer en train au Japon: le JR PASS

Le JR Pass est réservé aux touristes. Il permet de voyager en illimité sur les lignes JR pendant votre séjour et ainsi d’obtenir un tarif forfaitaire. Si vous avez prévu de beaucoup vous déplacer, le tarif sera intéressant. Dans la majorité des cas, je conseillerai de le prendre, il est facilement amortissable. Par exemple, un aller-retour Tokyo-Kyoto, permet rien qu’à lui d’amortir le tarif du Pass.

Vous pouvez commander le JR Pass directement sur le site officiel. Un voucher vous sera envoyé par la poste, et il vous suffira de l’échanger à votre arrivée, directement au guichet qui se trouve à l’aéroport.

Il existe des sites de simulations comme le JR Pass Calculator. Je vous invite à y intégrer votre parcours. Cet outil d’aide à la décision est très performant.

J’ai dégainé mon JR Pass quotidiennement, lors de mes voyages, les transports étant très chers au Japon, il m’a fait économiser quelques centaines d’euros, c’est énorme.

Pour me suivre pendant mon voyage, vous pouvez venir me rejoindre sur Instagram, où j’inonde de photos et les instastories de cerisiers en fleur.

Pour découvrir le détail de l'itinéraire, cliquez sur la carte ci-dessous :)

Accéder à la carte de l’itinéraire 2018

Notre itinéraire avec My Maps

Ressources :

Le groupe Facebook Japon tous les jours
Le guide « Kotchi Kotchi »
L’outil My maps by google
Les blogs de voyage spécialisés


Matane ! またね !

Vous pouvez également aimer :

2 commentaires

  1. hello !!,
    article très intéressant et très bien détaillé. bravo à toi !
    plus qu’à y aller et découvrir « mon japon »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Instagram